Le tirage de la Croix Celtique

Tifanie
Notre point de vue

 

En France et dans les autres pays qui partagent la même culture linguistique, on utilise le tirage en croix. En Angleterre et dans les pays d’expression anglaise, on utilise le tirage de la croix celtique. Ce tirage doit son origine au tirage en croix simple de cinq lames imaginé par Stanislas de Guaita, célèbre occultiste français du 19ème siècle. Le tirage en croix est demeuré, depuis cette époque, le tirage le plus populaire pour des consultations rapides. D’où la naissance de la croix celtique.

La composition du jeu

Les occultistes anglo-saxons se sont servis du succès du tirage en croix traditionnel pour le modifier et inventer leur croix celtique. Le tirage en Croix Celtique permet d’avoir une vue générale sur la vie du consultant. Dans l’espace temporel, ce tirage permet de faire des prédictions qui peuvent s’étendre sur douze mois au plus. Le tirage même se fait sur la base de 10 cartes qui sont les arcanes majeurs et réparties comme suit :

  • Six lames principales d’abord ;
  • Quatre lames associées en complément et disposées à droite en colonne (hampe).

Le sens des lames ‘’celtiques’’

Dans tous les tirages divinatoires, l’ordre dans lequel les lames sont sélectionnées détermine leur emplacement dans la disposition et bien sûr, leur interprétation. La première lame ‘’celtique’’ à tirer est celle qui représente le consultant lui-même. Elle doit être choisie de façon aléatoire. Les cartes sont battues et les autres lames sont tirées selon leur ordre de présentation. Dans le tirage de la croix celtique, la signification des 10 lames tirées est la suivante ;

  • La première lame représente donc le consultant et sa situation actuelle ;
  • La deuxième lame révèle les obstacles qui jalonnent son chemin ;
  • La troisième lame évoque la raison de la présence du consultant, le pourquoi de sa consultation ;
  • La quatrième quant à elle rappelle les évènements passés que le consultant a connus tandis que la cinquième met en évidence son potentiel pour l’avenir ;
  • La sixième lame vient en complément de la précédente et apporte plus de détails sur le futur du consultant et les influences auxquelles il sera soumis ;
  • Son état d’esprit et sa part d’inconscient sont les enseignements de la lame 7 ;
  • La lame 8 et la lame 9 éclairent sur l’environnement émotionnel et le climat sentimental qui entourent l’évolution du consultant tandis que la dixième répond à la question.

La seconde lame tirée doit être placée sur la première en respectant un angle droit. C’est ce que les tarologues anglo-saxons appellent la « petite croix ». Elle est placée au centre de la plus grande croix. L’une (la petite) représente les pensées intérieures et l’autre, les influences extérieures.

Il suffit d’essayer le tirage de la Croix Celtique une fois pour comprendre pourquoi le monde anglo-saxon le préfère à tous les autres tirages.




Copyright © 2012-2013 - http://www.mediumgratuit.eu - Tous droits réservés